navigation

Agir debout plutôt que subir à genoux 9 mai, 2007

Posté par stopsarko dans : Non classé , 8 commentaires

Sarkozy vient d’être largement élu à la présidence de la république.
Hier encore, la France raillait l’Amérique de Bush et l’Italie de Berlusconi.
Aujourd’hui la France a élu un homme dans la même veine que ceux là.

L’UMP n’en doutons pas va gagner les législatives et la chambre sera bleue, l’opposition inexistante. Les quelques socialistes seront à l’instar des cinq dernières années inaudibles quand il s’agira de s’opposer aux lois scélérates de Nicolas Sarkozy.

 Nous savons que Sarkozy a gagné grâce aux voix du Front National. Nous savons que son programme est inspiré de celui du Front National et ne se destine qu’à servir l’intéret des financiers. Clairement, nous refusons les politiques de boucs émissaires qui stigmatisent les étrangers, les banlieusards, les pauvres et qui voudraient nous faire croire que ces derniers sont responsables de tout les maux qui frappent notre pays. Nous refusons de céder à des politiques même majoritairement approuvées par le peuple, qui assureront à terme un délitement de la société.

 C’est pourquoi à l’image de ce qui se passe dans les grandes villes de France ou à la Bastille, nous  

appelons celles et ceux qui refusent le sarkozysme à agir de toutes les manières possibles: Organisation de manifestations, grèves, rencontres culturelles, concerts, exposition, journaux, blogs…à agir dès maintenant contre Nicolas Sarkozy plutôt qu’à subir ses politiques nauséabondes.

Nous devons préparer le terreau d’une insurrection généralisée qui permettra de faire échouer avant son terme la Présidence de Sarkozy. Pour ce faire les luttes ne doivent se disperser ou se cantonner à devenir des luttes sous formes groupusculaires. Nos luttes doivent trouver des points de convergences afin de réunir le maximum de nos forces pour lutter conte l’idéologie néopetainiste du gouvernement UMP et de son Président.

Refusez de subir, agissez.  

Nous comptons sur vous, il n’y a de progrès que dans la lutte!

 

« Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacre des droits et le plus indispensable des devoirs. » (art. 35 de la Declaration des Droits de l’Homme – 1793)

contre les lois racistes 22 septembre, 2007

Posté par stopsarko dans : Non classé , ajouter un commentaire

http://www.dailymotion.com/video/x26eqn_1130-vs-les-lois-rascistes_street »>11.30   Vs  les  lois  rascistes
envoyé par

Mariani, sa vie de parlementaire, son oeuvre… 21 septembre, 2007

Posté par stopsarko dans : Sarkozy et ses amis les grands fauves , ajouter un commentaire

Il était déjà…

 

Contre la techno, pas bien la techno, ça lui faisait mal à ses oreilles à Thierry.

Puis, le PACS et l’avortement, il n’aime pas non plus Thierry, non mais vraiment pas. Pas qu’il aime pas les homos mais quand même…

En 2002, il était déjà en forme:

Quand il a en janvier refusé de voter la loi proposant de reconnaître le 19 mars 62 comme Journée nationale du souvenir aux victimes de la guerre d’Algérie.

en 2003, il se chauffait encore, quand il a en juillet fait passer en douce un amendement (finalement abandonné en octobre) punissant de 3 750 € d’amende et d’une interdiction de territoire de trois ans tout clandestin choppé en train de travailler.

Magnifique exemple d’une double peine.
Mariani contre le travail clandestin, c’est beau j’en ai la larme à l’oeil.

En 2006, il était en verve:

«c’est le droit d’un pays d’accepter en priorité ceux qu’il souhaite sur son territoire. Si des millions de personnes veulent quitter leur pays à cause de la misère, c’est notre droit, sans scrupules, d’accueillir les meilleurs d’entre eux».

Sans scrupules, un let motiv chez Mariani.
Gageons qu’il n’y aurait que Mariani dans le pays, on ne souhaiterait pas grand monde sur le territoire.

En 2007; Thierry est étincelant.

En février déjà, lors du débat sur le droit au logement opposable, il avait déposé un amendement pour en exclure les étrangers non titulaires d’une carte de résident de dix ans.

Astucieux non?

Là, avec les tests de l’ADN pour les immigrés il parachève son oeuvre.

Thierry chapeau. Avec toi la France a moins peur…

La gauche: Touchée mais pas coulée…

Posté par stopsarko dans : Non classé , ajouter un commentaire

En France surtout et en Europe encore un peu, il y a deux groupes influant à gauche, les interventionnistes qui privilégient l’intervention de l’Etat et sont souvent traités d’archéo gauchistes, ce courant est représenté (actuellement) par Fabius et Mélenchon.
Puis, il y a les libéraux autoritaires ou libertaires, du côté DSK et Delanöé, on sera plutôt libertaire. En ce sens où l’on soutient des réformes tels que PACS, ou que l’on se positionne contre les «camps militaires de rééducation»
Côté Royal, Valls on sera plutôt autoritaire:
Favorable à la fermeté Sarkozienne en matière de délinquance, chez eux on soutient l’ordre et la fermeté, la discipline.

 

Bref, le courant libéral qu’il soit autoritaire ou libertaire représente au sein du PS une majorité de personnes. Les deux courants souhaitent d’ailleurs s’allier avec le centre voir la droite et se débarrasser des alliés naturels communistes, verts ou autres…

Dans le discours de quelqu’un comme Valls, on n’entend pas autre chose que les mots de Nicolas Sarkozy, le pire c’est qu’il est élu à Evry par des gens qui ignorent tout de ses discours et qui votent pour lui parce que c’est le candidat socialiste. Les mandats de Valls sont des escroqueries purement et simplement. Il est élu sur une étiquette d’opposition au gouvernement mais défend à l’intérieur même du parti socialiste des politiques sarkozystes. Des gens comme Valls n’ont rien à faire au PS. Qu’ils assument comme d’autres leur droitisation et travaille avec l’UMP. Puis, qu’il se représente sous cette étiquette à Evry, on rigolera un petit peu…

DSK, Delanöé, on les connaît et si on peut les classer à gauche ce n’est pas en matière d’économie ou de projets sociaux mais simplement parce que contrairement à la droite, ils sont ouverts aux sujets sociétaux mariage homo, euthanasie, dépénalisation du cannabis, etc…
C’est tout ce qui fait qu’on ne peut pas encore leur donner leur carte UMP.

Mais disons les choses clairement DSK, Royal, Delanoé, ils n’ont absolument rien à proposer  d’autre que ce que la droite propose.

Pour l’instant nous avons toujours suivi ces personnes Référendum, Présidentielle, etc…
Force est de constater que cela ne nous a pas porté chance.

La gauche interventionniste défendue par Fabius et Mélenchon est minoritaire.
Elle est minoritaire parce qu’elle est dans l’impasse. Elle tente en effet en vain de réutiliser des recettes élaborées dans les années 1970/1980 et qui ne prennent, c’est vrai, aucun compte du changement de donne qu’à imposer la mondialisation néolibérale.
Cette fraction de la gauche doit comprendre que son salut ne peut venir que d’une remise à jour de son logiciel. Si tout n’est pas à jeter dans ce qu’elle propose, elle doit avoir l’ambition d’adapter des mesures généralement nationales, étatistes au monde entier. C’est un chantier, j’en conviens. Mais au moins, cette partie de la gauche n’a pas trahi sa cause.

Voilà ce qui existe à gauche, enfin, non, plutôt ce que l’on laisse penser qu’il existe.

Mais, il y a une gauche moderne qui a autre chose à proposer que copier la droite ou des vieilles recettes d’il y a vingt ans.
Cette gauche, c’est la gauche alter mondialiste. Son problème ? Elle n’est pas médiatisée, elle est marginalisée à dessein par les partis, la presse, les médias ou ses adversaires plus directs. Elle manque surtout d’un leader capable de fédérer ses forces divisées autour de lui et de la faire exister nationalement et au niveau Européen. Mal organisée, elle peine à convaincre les interventionnistes que le projet de la gauche alter mondialiste: changer l’ordre du monde pour plus de justice, c’est l’avenir.
Pourtant vous pouvez retrouver la gauche alter mondialistes dans tous les partis, PS, PC, verts, EG.

Pourtant, c’est la seule force de proposition à gauche: Taxe Tobin, réorganisation de l’ONU, contrôle démocratique de l’OMC et du FMI ou encore changer les indicateurs de croissance calculés jusqu’alors sur le PIB et auxquels la gauche alter propose d’ajouter le niveau d’éducation, d’accès à la culture, la vitalité de la démocratie, le seuil de pauvreté, de mortalité, d’accès aux soins ou à l’école. Bref, tout ce qui permet de mesurer justement la qualité d’une population et non pas la somme des richesses car la richesse d’un pays c’est d’abord de pouvoir bien y vivre selon nous.

Car si la Chine et l’Inde ont un PIB supérieur au nôtre qui en France envisage de s’installer dans ces pays pour avoir une meilleure qualité de vie? Personne. Les seuls qui iront s’installer las bas iront pour produire des richesses. Des richesses dont les peuples de ces deux grandes nations ne voient jamais la couleur. Nous souhaitons remettre «la valeur travail » à sa juste place. Le travail étant un moyen et non pas un fin, nous sommes pour notre part favorable à une société d’émancipation et d’épanouissement collectif qui peut trouver sa place dans la valeur travail mais aussi en dehors, dans l’associatif par exemple etc….

J’ai ici jeté quatre ou cinq idées qui circulent chez Attac, Utopia, Via campesina, et que nous essayons (dans le boycott ou l’indifférence général des observateurs) de faire vivre et avancer chez les verts, les socialistes et les communistes ou dans les sphères intellectuelles: Onfray, Méda sont les philosophes les plus proches de nous.
Mais quand je jette ces idées ici en quelques secondes, j’ai déjà proposé plus que tous les autres qui n’ont rien à proposer depuis 6 ans à part ce que propose la droite. Nous autres avons un projet de société alternatif à la mondialisation néolibérale. Un projet européen et mondial. Nous sommes conscients que les résistances étant donné la puissance des libéraux de gauche comme de droite seront très dures à lever.
Nous le constatons par les railleries, la désinformation, la marginalisation dont nous sommes victimes.
Mais nous savons qu’il n’y a de progrès que dans la lutte et que s’ils nous  traitent ainsi c’est qu’on dérange l’ordre établi à gauche, à droite, nationalement ou mondialement, bref partout.

Nous savons donc nous que nous existons, nous savons que nous avons le projet le plus ambitieux pour la gauche, la France, le monde, nous savons que lorsque les gens connaîtrons ce projet, ils y adhéreront massivement.

Voilà, ils existent donc bien une gauche moderne, c’est la gauche alter mondialiste qui a d’ailleurs en Amérique du sud quelques victoires à son actif. Quand en France et en Europe, elle sera connue et reconnue, elle s’imposera comme la seule direction à suivre pour ceux qui veulent une gauche ambitieuse ne reniant pas ses valeurs, ses fondamentaux comme on dit dans libé, bref, une gauche qui a encore l’ambition d’améliorer le sort du monde en le transformant.

Victoire idéologique

Posté par stopsarko dans : Lutte contre Sarko , ajouter un commentaire

La chasse aux sans papiers, les safaris organisés par les Prefets dans toutes les régions de France. Hortefeu qui parle d’objectifs à atteindre quand il s’agît d’être humains, le cruel manque de solidarité des citoyens envers les persécutés que sont les sans papiers; Sarkozy qui est au sommet des sondages sont autant de preuves s’il en fallait que les idées de Le Pen et de l’extreme droite française et européenne aujourd’hui triomphent. 

L’époque est brune.

Tocqueville avait prophétisé les Sarkozy, Bush et Berlusconi 11 mai, 2007

Posté par stopsarko dans : Non classé , ajouter un commentaire

« Il y a un passage très périlleux dans la vie des peuples démocratiques. 

Lorsque le goût des jouissances matérielles se développe chez un de ces peuples plus rapidement que les lumières et que les habitudes de la liberté, il vient un moment où les hommes sont emportés et comme hors d’eux-mêmes, à la vue de ces biens nouveaux qu’ils sont prêts à saisir. Préoccupés du seul soin de faire fortune, ils n’aperçoivent plus le lien étroit qui unit la fortune particulière de chacun d’eux à la prospérité de tous. Il n’est pas besoin d’arracher à de tels citoyens les droits qu’ils possèdent ; ils les laissent volontiers échapper eux-mêmes(…)

 Si, à ce moment critique, un ambitieux habile vient à s’emparer du pouvoir, il trouve que la voie à toutes les usurpations est ouverte. Qu’il veille quelque temps à ce que tous les intérêts matériels prospèrent, on le tiendra aisément quitte du reste. Qu’il garantisse surtout le bon ordre. Les hommes qui ont la passion des jouissances matérielles découvrent d’ordinaire comment les agitations de la liberté troublent le bien-être, avant que d’apercevoir comment la liberté sert à se le procurer ; et, au moindre bruit des passions politiques qui pénètrent au milieu des petites jouissances de leur vie privée, ils s’éveillent et s’inquiètent ; pendant longtemps la peur de l’anarchie les tient sans cesse en suspens et toujours prêts à se jeter hors de la liberté au premier désordre. 

Je conviendrai sans peine que la paix publique est un grand bien ; mais je ne veux pas oublier cependant que c’est à travers le bon ordre que tous les peuples sont arrivés à la tyrannie. Il ne s’ensuit pas assurément que les peuples doivent mépriser la paix publique ; mais il ne faut pas qu’elle leur suffise. Une nation qui ne demande à son gouvernement que le maintien de l’ordre est déjà esclave au fond du cœur ; elle est esclave de son bien-être, et l’homme qui doit l’enchaîner peut paraître. (…)

 Il n’est pas rare de voir alors sur la vaste scène du monde, ainsi que sur nos théâtres, une multitude représentée par quelques hommes. Ceux-ci parlent seuls au nom d’une foule absente ou inattentive ; seuls ils agissent au milieu de l’immobilité universelle ; ils disposent, suivant leur caprice, de toutes choses, ils changent les lois et tyrannisent à leur gré les mœurs ; et l’on s’étonne en voyant le petit nombre de faibles et d’indignes mains dans lesquelles peut tomber un grand peuple… 

Le naturel du pouvoir absolu, dans les siècles démocratiques, n’est ni cruel ni sauvage, mais il est minutieux et tracassier. »

123

sahara occidental 2007 |
Le Gars de la Royal |
Annick GIRARDIN |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jean et Nicolas
| le Rance président
| CADDHOM